Tatev Aslanyan - Après s'être formée au Conservatoire d’Etat de Yérévan au nom de Komitas faculté de violon, Tatev a obtenu son  diplôme de violoniste en 2010 et se perfectionne au Conservatoire d’Etat de Yérévan au nom de Komitas Master 1 puis effectue un second Master au Conservatoire Royal de Gant. En 2016, elle est admise à l'Ecole Normale de Musique de Paris. Son expérience professionnelle inclut des sessions à l`Orchestre “Narekatsi”, à  l’Orchestre des Jeunes et elle intègre pendant la saison 2015-2016 l'Orchestre Brussels Philharmonique, La Chapelle Sauvage. Elle prend part par ailleurs à l'Akademos Symfonie van Talenten Sinfonie, à l'Orchestre de Zaventem Belgian Virtuosos Orchestra. Professeur  successivement à l'Ecole Tchaykovski, MOZARADOM, Lucadom, Allegro, elle transmet aujourd'hui sa passion pour violon aux Cours Hattemer. 


Aurélie Bergerot - Après l’obtention d’un DEM de violon au CRR de Bayonne en 2004 (mention Très bien à l’unanimité), Aurélie Bergerot poursuit ses études en cycle de perfectionnement au CRR de Toulouse (classe de Henri Hoffmann) où elle bénéficie des master class d’Annick Roussin, puis auprès de David Rivière au Conservatoire du XIIème arrondissement de Paris. Elle obtient parallèlement un Master de Musicologie à l’Université du Mirail de Toulouse, le Diplôme de Formation Supérieure de Culture musicale au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 2010, l’agrégation de musique en 2011 et le Certificat d’Aptitude de Formation Musicale (par CEACAP) en 2015. Elle intègre l’Orchestre Français des Jeunes en 2005 puis la Joven Orquestra Nacional de España et joue régulièrement au sein de différentes formations symphoniques (Orchestre Colonne, Orchestre Lamoureux, Orchestre de Bayonne-Côte-Basque…). Très intéressée par le théâtre musical, elle rejoint en 2010 la Compagnie les Archets à Bâbord, spécialisée dans le spectacle jeune-public. Actuellement, Aurélie enseigne également la Formation Musicale au CRR de Boulogne-Billancourt.


Après des études de violon aux conservatoires de Vannes auprès de Patricia Reibaud et de Nantes auprès de Gérard Klam, Hélène Guéraud achève actuellement une licence de violon et d'ethnomusicologie au CRR de Rueil-Malmaison dans la classe de Pierre-Olivier Queyras. Sa recherche la mène à bénéficier de l'enseignement de professeurs aussi talentueux que Jacques Ghestem, Constantin Serban, Alexis Galpérine, Laurent Korcia, Ariane Granjon, ou encore Grigori Zhislin. Passionnée de musique de chambre, elle est membre du quatuor « Les violons de Grasla », avant de devenir membre fondateur du trio « Aéïdé » et d'explorer plus spécifiquement la formation de duo violon-violoncelle pour laquelle elle est chaque année invitée à participer au festival des « Clefs de Notre-Dame-la-Grande » à Poitiers. En parallèle de ses activités de violoniste et de chambriste, elle se produit régulièrement au sein de divers orchestres.


Anne-Marie Jupin - 

biographie prochainement


Diplômée d'une école d'ingénieur renommée, Caroline Lacroix décide de poursuivre plutôt une carrière musicale. Elle étudie au CRR de Paris et à l'école Normale Cortot de Paris grâce à une bourse du comité Albert Roussel. Violoniste dans plusieurs orchestre parisiens comme l'orchestre symphonique et l'orchestre de chambre de la Cité internationale, précédemment l'orchestre Melun Val de Seine, elle apprécie de jouer dans des formations réduites qui permettent de sensibiliser un large public. Dans l'orchestre Mudicum Collegium de Versailles, elle est violon co-soliste et joue régulièrement en Ile de France. Avec Opera e mobile, elle joue la Traviata dans les rues de Paris, Londres et Shanghai puis au musée d'Orsay en tant que violon solo. Elle joue dans des ensembles de chambre et se produit en différentes occasions pour Classical Revolution, Ellici, Opera e mobile... 

 

 


Rozarta Luka - Née en 1991 à Shkodër (Albanie), Rozarta Luka débute le violon à l’âge de 6 ans. Très tôt, elle s’intéresse à la musique d’ensemble et joue dans l’orchestre à cordes du Conservatoire de Tirana. En 2009, elle intègre la classe d’Ibrahim Madhi et Bujar Sykja à l’Université des Arts de Tirana. Très attirée par l’orchestre, elle a été violon solo de différents orchestres de jeunes (Méditerranée, Albanie, Italie, Palestine).

Elle travaille ainsi sous la direction de chefs de renommée internationale (François-Xavier Roth, Gianandrea Noseda, Nicolas Simon, Sian Edwards), tout en bénéficiant de l’encadrement des musiciens du London Symphony Orchestra. Son intérêt pour la musique de chambre et la musique contemporaine l’amène à se produire en Albanie, au Kosovo et en Macédoine. En 2017 Rozarta Luka obtient son Master de violon dans la classe de Ami Flammer et de Frédéric Laroque au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle poursuit actuellement un DAI répertoire contemporain et création (Diplôme d’Artiste Interprète) ainsi qu’un cursus en violon baroque dans la classe de François Fernandez et Stephanie-Marie Degand.Rozarta est lauréate de la Fondation de France, Fondation Meyer, Fondation l’Or de Rhin, Fonds Kriegelstein et également le Mécénat Musical Société Générale.

 


« Petit train va loin », dit le proverbe…

Après deux longues années de solfège dont le bénéfice premier a été de convaincre ses parents de sa motivation, Camille Nancy commence le violon à l’âge de 7 ans à l’école de musique de Gien. 6 ans plus tard, elle a eu l’occasion d’être enseignée par 5 professeurs différents, cela pour cause de déménagements et autres aléas. Pourtant sa décision s’est précisée et fortifiée avec le temps : plus tard, elle veut devenir violoniste. Effrayés, ses parents n’en acceptent pas moins de l’accompagner dans cette voie qu’ils ne connaissent absolument pas. Ce qui est, convenons-en, puissamment admirable. Elle entre au lycée en même temps que dans la classe de Véronique Terlecki au conservatoire de Saint Maur et y aura un point d’ancrage jusqu’à l’obtention de son Diplôme d’Etudes Musicales en juin 2013. Au court de 6 années de transports en commun à haute dose en région parisienne, Camille Nancy a la fierté de vous apprendre qu’elle a obtenu avec mention le baccalauréat scientifique préparé (dans le train) avec le CNED. Vous pouvez applaudir. Merci ! Elle poursuit ses études musicales par une année de spécialisation au conservatoire de Créteil, et c’est sous l’égide de Thierry Huchin qu’elle est admise à l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg. Elle y suit les classes de violon d’Evelyne Alliaume, de Philippe Lindecker, d’Alexandre Pavlovic, de Samika Honda et obtient son DNSPM mention très bien, la licence en musicologie et le DE. Passionnée par cette aventure qu'est la scène, elle multiplie les occasions de jouer en tous types de formations orchestrales et de musique de chambre, ainsi qu'en tant que soliste. Elle a notamment participé à la fondation de l’ensemble « Intercolor », au travers duquel ses partenaires et elle vivent l’aventure que représente la constitution d’un répertoire pour clarinette, saxophone, violon, accordéon et cymbalum ! Actuellement professeur de violon et de musique de chambre au centre associatif de Hautepierre (Strasbourg) et au conservatoire d’Olivet, elle allie ses compétences musicales et son goût pour la création de spectacles afin de monter des projets à visée artistique, sans conteste pédagogiques et pour le moins originaux. Car comment jouer de la musique sans être à la fois danseur, comédien, créateur, aventurier, leader et à l’écoute du monde ?  Elle porte un grand intérêt sur tout ce qui touche à la gestion du stress et aux outils pour favoriser l’apprentissage, vaste domaine qui mérite - malgré toutes les techniques déjà trouvées - que l’on cherche encore.


Khoa-Vu Nguyen commence le violon à l´âge de 10 ans au conservatoire de Rennes. C’est ensuite à Paris qu’il continue son apprentissage auprès notamment de Suzanne Gessner, Marie Charvet, Luc-Marie Aguera, Arielle Gill.

C’est de ses rencontres au sein des conservatoires qu’il rejoint des ensembles et profits aux influences variées.Ainsi avec l’ensemble Maja, soutenu par la fondation Singer-Pol ignac, il explore le répertoire contemporain de la musique de chambre avec voix; avec la Cie de 7h10, le théâtre musical; les enregistrements studio avec le Paris Scoring et le sinfonia pop orchestra. Il fait également partie de l´ensemble Artis, ensemble à géométrie variable proposant un répertoire de musique de chambre classique, et accompagne le chanteur Antoine Bataille dans une chanson poétique et expérimentale. Actuellement, il se perfectionne auprès de Richard Schmoucler. Parallèlement à sa pratique artistique, Khoa-Vu est titulaire du DE de violon et enseigne auprès d’un public de tout âge et de tous niveaux. Il joue un violon de Just Derazay de 1860. »


Léa Valentin débute le violon à l'âge de 5 ans. Elle a notamment travaillé avec Florence Roussin et Igor Volochine et obtenu son DEM à l'unanimité du jury à Paris dans la classe d'Anne Wiederker. Elle poursuit ses études à la Haute Ecole de Musique de Genève où elle obtient un Bachelor of Arts dans la classe de Robert Zimansky ainsi qu'un Master de Pédagogie et un Master d'Interprétation dans la classe de Gwendolyn Masin. Parrallèlement, elle a eu l'occasion de participer à diverses masterclasses notamment avec Igor Ozim, Krzysztof Wegrzyn et Tatiana Samouil mais aussi avec Ferenc Rados pour la musique de chambre. Attirée très tôt par l'orchestre, Léa se formera au sein de l'Orchestre de Formation Professionnelle à Lille et l'Orchestre Français des Jeunes puis aura l'opportunité de jouer avec diverses formations en Suisse et en France sous la baguette de chefs renommés tels que Kazuki Yamada, Michel Corboz, Thierry Fischer, Dennis Russell Davies... Passionnée par l'enseignement, Léa enseigne depuis plusieurs années en France mais aussi à l'étranger. Elle a notamment enseigné à Salvador de Bahia au Brésil au sein du projet Neojiba et collaboré avec la "Young European Strings School of Music" à Dublin en Irlande.