Extraits presse : "l'Ensemble A-letheia mené par Léo Marillier, fantastique premier violon solo de l'ensemble, à l'initiative de cette soirée hommage à Robert Casadesus....A-letheia, vient du grec et signifie vérité, mais dans le sens de dévoilement. Et cette démarche s'entend dans le choix du Sextuor à cordes n°2 de Brahms...Ce raffinement s'entend dans le premier mouvement, noté Allegro non troppo. On apprécie la douceur de ces cordes dans l'acoustique superbe de la chapelle.... Peu de vibrato, peut d'effets, un vrai sens de la narration dans ce mouvement assez long, empli de contrechants superbes. Du pur bonheur émane de ces notes, et on sent une grande énergie de la part des musiciens, que ce soient des leurs attaques gourmandes ou dans ces fugatos jubilatoires.... Tout au long de l'interprétation, un bel équilibre règne entre les différents pupitres. On sent beaucoup de soin apporté dans les dialogues entre différents instruments qui sont précis, ciselés, et les timbres se marient à la perfection. Programme remarquable, qui permet de sortir des sentiers battus et de découvrir, notamment le Robert Casadesus compositeur. Saluons ici l'initiative de Léo Marillier et de son Ensemble A-letheia."


Magazine suisse Ph+Arts janvier 2019 - Pierre Hugli

"Concentré de talents à découvrir d'urgence. Formidable énergie commune... programme parfait pour mettre en valeur l'engagement et l'étonnante cohésion du jeune ensemble. Jeu tout de poésie et de feu maîtrisé de Léo Marillier comme soliste dans le concerto n°4 de Mozart"  

Alain Cochard, ANOUSPARIS, octobre 2017


"Orchestre complice sans chef - "Bouffée de fraicheur avec A-letheia qui se distingue par son jeu lumineux et quelques partis pris audacieux bien dosés imprimés par son charismatique concertmaster"                                                            La République de Seine-et-Marne, septembre 2017